Article

Un nuancier typographique...

Dans le tourbillon constitué par la profusion actuelle de polices de caractères, on se plaît à consulter un répertoire original. Il a pour titre «Typologie» et déploie une palette de cent trente créations issues de «fonderies» françaises. Un foisonnement diversifié et de choix!

C’est Pierre-Yann Lallaizon, à l’enseigne de Recto Verso, studio parisien de création graphique, qui a présidé à cette édition. Sous le titre «Un métier», Philippe Apeloig en a rédigé la préface, tandis que Geoffrey Dorne a disserté, en guise d’avant-propos, sur «La lutte des casses».

S’il apparaît, par son format notamment (6 x 20 cm) et à ma connaissance, comme une innovation en langue française, ce répertoire de qualité s’apparente à un ensemble de même nature édité par la Haute Ecole des arts de Zurich. Ce dernier comprend onze volumes et a été primé par un jury international.

Dans son texte, Philippe Apeloig – qui était intervenu en 2009, à Lausanne, lors de la 12e Journée romande de la typographie (ainsi qu’à «Ein Tag der Typografie», à Zurich, en 2008) – jette un regard rétrospectif sur son parcours professionnel. Ainsi, se rappelle-t-il notamment de la colonne Trajane, à Rome, avec ses inscriptions taillées dans le marbre: «Je contemplais la beauté de ces lettres capitales. Leur justesse et leur perfection me paralysaient.» Quant à Geoffrey Dorne, il a placé son intervention sous une pancarte revendicative: «La typographie comme outil de lutte contemporaine.» Il rappelle que, en 1793, Olympe de Gouges avait été guillotinée pour avoir placardé ses idéaux sous forme d’affiches dans les rues de Paris. Il clame que, aujourd’hui, «l’utilisation de la typographie dans notre paysage contemporain persiste comme outil de revendication».

Il est intéressant de noter qu’un nouveau nuancier est en préparation à la même enseigne française. Il sera intitulé «Typologie II» et renfermera, cette fois, un choix de polices de caractères conçues en Suisse.

Roger Chatelain

Restez informées

Personnellement, rapidement et directement

Vous voulez savoir pourquoi nous nous engageons. Abonnez-vous à nos newsletters! Si vous avez des demandes personnelles, nos secrétaires régionaux seront heureux d’y répondre.

syndicom près de chez toi

Les secrétariats régionaux te conseillent de manière compétente

S'abonner à la newsletter